Actualité

Couverture du rapport d'activité 2015
12 mois de la vie de Coopaname en 36 pages

Nous sommes ravis de vous convier, cette année encore, à la consultation fleurie du crû 2015 de l’activité coopanamienne.

 

En cette période estivale, voilà une lecture somme toute indispensable sur une serviette de plage, lors d’une pause randonnée au creux d’un vallon montagneux ou dans les transports en commun.

 

Belle et bonne lecture.

Je transmets, tu transmets, nous transmettons… ça y est, en 2015, tous les mandats exercés dans la coopérative ont été transmis au moins une fois. Le conseil d’administration a fait peau neuve, en voyant partir ses membres les plus anciennes, et changé de présidence.
Ce n’est qu’un début :

L'Huma - 2/8/2016 - Noémie de Grenier réenchante le travail
Paru dans "L'Humanité" du 2 août 2016

La fête de l’Huma 2016 se tiendra du 9 au 11 septembre prochains.

Noémie de Grenier, codirectrice générale de Coopaname y débattra de « l’avenir pour le salariat dans l’économie du big data », samedi 10 à 18 heures, halle Léo-Ferré.

Pour l’occasion, «L’Huma» du 2 août publiait un portrait de Noémie de Grenier, codirectrice générale de Coopaname.

[Un article de Stéphane Guérard - Photo : Francine Bajande]

 

> Lire l’article sur le site de L’Humanite.fr

La vidéo de la conférence exceptionnelle du 29 avril 2016

Prélude à nos prochaines Universités de Printemps, Pierre-Olivier Monteil, Docteur en philosophie politique et coopanamien de son état, nous a fait le plaisir de nous associer à la parution, aux éditions Erès, de son dernier ouvrage «Ethique et philosophie du management»

Ce fut pour Coopaname l’occasion d’accueillir une éminente personnalité qui a contribué à l’ouvrage en question : Dominique Méda, philosophe et sociologue du travail. 



Les échanges se sont déroulés comme un passionnant tour de chauffe «grand luxe» avant de se rendre aux Universités A-saisonnées du 19 mai.

 

retour sur la table ronde du 16 mars 2016

Le 16 mars 2016, le collectif régional « Chômeurs rebelles » organisait une table-ronde sur les rapports entre les syndicats et les coopératives, en particulier les Scop.

Coopaname était invitée à y participer.

La reprise des entreprises par les salariés peut-elle être un moyen de dépasser le capitalisme ?

Quel rôle les syndicats, et plus particulièrement la CGT, peuvent-ils jouer dans cette forme de réappropriation du travail et de la production ?

Faut-il transformer des collectifs de lutte en collectifs de production pour desserrer l’étau de la spéculation financière ?

 

Un débat réunissant :

Février 2016

Engagée dans la construction d’un modèle de développement économique et démocratique, Coopaname est une aventure collective qui se nourrit des libertés individuelles.

Faire vivre la démocratie dans notre coopérative est une préoccupation quotidienne, vitale et complexe.

Dans nos modes d’action, c’est donc un principe fondateur que nous défendons.

 

Plus largement, il nous a semblé pertinent de nous joindre aux actrices et acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire pour défendre cette démocratie en signalant les méfaits de mesures politiques la mettant à mal.

 

Logo de France Culture
Coopaname sur France Culture [2/2]

Lundi 1er février 2016, Noémie (notre co-directrice générale tout terrain) était invitée dans l’émission «Du grain à moudre» sur France Culture pour un débat au titre sans équivoque : «La démocratie participative s’arrête-t-elle au seuil de l’entreprise ?».

 

«C’est devenu un lieu commun : la démocratie représentative est en crise. Qu’ils soient nationaux ou locaux, les élus souffrent la plupart du temps d’un déficit de légitimité, puisque choisis par une minorité de citoyens. Il faut donc faire vivre la démocratie autrement, nous dit-on, en inventant de nouvelles formes de délibération et de nouveaux espaces de décision.

 

Logo France Culture
Coopaname sur France Culture [1/2]

Contrats, outils, protection sociale, missions des travailleurs, relations hiérarchiques… : c’est tout le monde du travail que le numérique met en tension. Dans ces conditions, qu’est-ce qu’aujourd’hui un collectif de travail ?

Le 29 janvier 2015, le magazine de la rédaction de France Culture consacrait un reportage * de 58 minutes aux nouvelles formes de collectifs de travail qui se développent parallèlement aux plateformes numériques d’activités dites collaboratives - la désormais fameuse «ubérisation du travail».

 

Parmi ces collectifs de travail en plein boum, les espaces de co-working et d’autres, plus anciens, comme Coopaname.

Photo : Jérémie Wach Chastel

Après un an de débat, deux lectures au Sénat et à l’Assemblée nationale et la création d’une commission paritaire mixte, la loi relative à l’ESS (économie sociale et solidaire) a été définitivement adoptée le 31 juillet 2014 avec pour ambition d’encourager un changement d’échelle de l’ESS.

 

du 16 au 22 novembre 2015

Rendez-vous incontournable en France, la SEEPH (Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées) mobilise chaque année de plus en plus de participants pour réaliser un maillage d’actions sur le territoire national.

 

En 2015, comme les années précédentes, Coopaname se mobilise pour sensibiliser et former les coopanamien.ne.s

 

Photo Hélène Vandenbilcke, co-directrice Générale et responsable des affaires sociales
Création de trois comités de coopanamien.ne.s pour prévenir les situations délicates ou complexes

Dès octobre, les coopanamien.ne.s vont pouvoir s’impliquer davantage dans la coopérative.

Hélène Vandenbilcke, co-directrice générale et responsable des affaires sociales, nous explique comment.

Des comités, pour quoi faire ?

Un certain nombre de situations complexes au sein de la coopérative nous ont amenées à penser et à créer trois comités.
Pour prévenir les conflits, il y a le comité d’éthique et de médiation ; le comité de formation, lui, devra valider les demandes de formations et leur financement ; quant au comité d’engagements sociaux, juridiques et financiers, il décidera ou non d’appuyer certaines activités tout en préservant l’intérêt collectif.