Notre accompagnement

Ah l’entrepreneuriat, le son de la liberté, son brin d’aventure… Cela commençait bien jusqu’à ce qu’un flot de questions envahissent l’enthousiasme de celui/celle qui se lance :

« Et si je n’arrive pas à vendre au bon prix ? »
« Est-ce que je dois obligatoirement être sur LinkedIn pour que ça marche ? »
« C’est quoi cette lettre des impôts qui vient d’arriver et qui me parle de “CFE“ ? »

Si ces questions vous semblent familières après plusieurs années d’expérience entrepreneuriale, peut-être vous êtes-vous déjà arraché quelques cheveux pour y répondre. À celles et ceux qui démarrent, on vous souhaite tout simplement de ne pas vous sentir seul⸱es.

Et si on vous disait qu’à Coopaname, les entrepreneur⸱es ont décidé de se concentrer sur leur métier, en s’appuyant sur une équipe qui gère les questions administratives, fiscales et juridiques ?

En effet, iels ont décidé d’échanger et de s’épauler dans la posture d’entrepreneur⸱e (une ébéniste et un informaticien ont bien plus en commun qu’on ne le pense). Si on vous disait également, que les entrepreneur⸱es ont imaginé – et fabriqué – des systèmes de solidarité, pour faire face aux risques de l’entrepreneuriat ? (on vous explique tout ici).

Chez Coopaname, nous cheminons avec vous dans votre aventure entrepreneuriale, en vous proposant :

  • de vous appuyer sur une équipe de 38 personnes pour les questions administratives, fiscales et juridiques
  • de bénéficier d’ateliers pour apprendre et prendre confiance dans la posture entrepreneuriale (modèle économique, commercial, communication...)
  • d’échanger avec des entrepreneur⸱es et pourquoi pas créer des coopérations économiques ?
  • de sécuriser votre parcours et vos droits sociaux, grâce au statut d’entrepreneur⸱e salarié⸱e
  • d’imaginer et de fabriquer des solidarités entre travailleur⸱ses

Nos métiers

Graphiste, paysagiste, prestations de conseil, micro-brasserie… Pour éviter la liste à la Prévert des innombrables métiers exercés dans la coopérative, on vous invite à consulter l’annuaire des entrepreneur⸱es. Si vous y apercevez une seule et même personne étant créatrice de bijoux et consultante RH, c’est normal : à Coopaname, on peut développer plusieurs activités sous une même structure.

En revanche, nous ne pouvons malheureusement pas accompagner les professions réglementées (expert⸱e comptable, avocat⸱e, architecte…) ou les activités ayant une réglementation lourde (agent immobilier). La coopérative n’est pas non plus compatible avec les franchises, les fonds de commerce et les pratiques religieuses ou ésotériques (voyance, astrologie…). Enfin, comme nous prônons la non-subordination dans nos rapports au travail, si vous souhaitez intégrer la coopérative à plusieurs, tout le monde devra rentrer avec le même statut (pas de possibilité d’employer des salarié⸱es donc).

Découvrir nos entrepreneur.es

Mon parcours d'entrepreneur

La coopérative est le lieu privilégié pour l’apprentissage du « métier » d’entrepreneur⸱e. Ainsi, nous ne pratiquons pas de sélection à l’entrée – basée par exemple sur le meilleur business plan de l’année. Pour rentrer dans la coopérative, on s’assure simplement que votre activité est assurable (responsabilité civile professionnelle) et que vos principes ne soient pas contraires aux nôtres (il faudra passer son chemin si vous comptez vivre de la misère, de la naïveté ou de l’exploitation des autres).

Nous rencontrer

Parcours CAE statut entrepreneur salarié

Choisir Coopaname

Il existe maintes structures pour se lancer dans l’entrepreneuriat. On vous liste ici les plus connues et on ose la comparaison (dans laquelle nous cochons humblement plus de cases que les autres : à quoi vous attendiez-vous sur notre site ?

Avantages CAE - freelance sans créer d'entreprise

Mon chiffre d'affaires et mes revenus

À Coopaname, c’est bien le chiffre d’affaires que vous développez qui sera converti en salaire.

Pour cela, plusieurs étapes sont nécessaires :

  • le paiement de la TVA : à Coopaname, c’est bien le hors taxes qui est comptabilisé
  • le coût du fonctionnement de la coopérative : composé d’une contribution fixe de 30 €/mois (exonérée si minima sociaux) et d’une contribution variable de 13,5 % de votre marge brute
  • le paiement des cotisations patronales et salariales, pour vous protéger et maintenir vos droits sociaux

Une simulation chiffrée vous attend lors de la réunion d’information collective : elle vous permettra notamment de comprendre la définition coopanamienne de la « marge brute » et d’approfondir ce principe de pot commun, permettant de financer l’entreprise que l’on partage ensemble.

En fin d’année, les activités bénéficiaires contribuent également à un pot commun spécifique pour financer nos solidarités. On vous explique tout cela lors de nos réunions d’information.

On a tout de même envie de clarifier d’ores et déjà le principe des contributions coopératives liées au fonctionnement : elles ne sont absolument pas le coût/prix d’un service. Il s’agit tout simplement de la manière que l’on a de se doter, ensemble, d’un outil de travail qui répond à nos besoins en y assurant son fonctionnement. On décide ensemble, démocratiquement, des modalités et des finalités de ces contributions.